Zora : le nouveau résident des maisons de retraite

Zora : le nouveau résident des maisons de retraite

624 405 Alice Renucci

Maison de Famille accueille des personnes âgées dans 16 établissements en France. La chaîne est spécialisée dans l’hébergement des individus dépendants. Une arrivée hors du commun viendra rythmer la vie des seniors : Zora, un robot.

Le robot a été créé par la société française Aldebaran avant d’être rachetée en 2015 par le groupe japonais Softbank.

Ses facultés, lui permettant d’interagir avec son environnement, ont été développées par la société Zora Bots. Grâce à ce logiciel, les « robots sont déjà présents dans un millier d’établissements de santé dans le monde », affirme un représentant de la marque. Ainsi, Maison de Famille équipera l’ensemble de ses centres de Zora.

A quoi ressemble le nouvel habitant ? 

Zora a la taille d’un enfant et est totalement articulée, qu’il s’agisse des doigts, des bras ou encore des jambes. Au-delà de ses qualités physiques, son regard, plein d’émotions, s’illumine. 

Muni de capteur, le robot reconnaît les formes, suit les visages et détecte les sons. Il réagit également à son environnement grâce à un large panel d’expressions.

Zora, un membre du personnel parmi d’autres ? 

robotLoin d’être un simple jouet, l’humanoïde aura de réelles fonctions au sein des établissements. En effet, il dispensera des cours d’exercice physique et fera la lecture aux résidents. Zora orchestrera également des activités telles que des quizz et fera « la causette » aux personnes âgées. “Zora ne possède pas d’intelligence artificielle, mais il est suffisamment perfectionné pour être utile”, explique la société de conception.

L’utilisation de celui-ci reste très abordable et nécessite de seulement deux heures de formations. Pour le manipuler, il suffit d’aligner des blocs colorés sur une tablette pour lui donner un ensemble de directives.

Loin d’être considéré comme un jouet, Zora sera le nouveau médiateur des établissements de santé 

Malgré ses qualités distrayantes, « Zora ressemble à un jouet, mais c’est tout sauf un jeu », précise Delphine Menguy, directrice générale de Maison de Famille. En effet, sa présence facilite la médiation. De nombreuses personnes âgées ont du mal à se confier au personnel, Zora fera office de médiateur.robot

“Le robot exerce une sorte de fascination. Il faut le voir pour le croire”, exprime un membre du personnel. Il affirme également que plusieurs études ont appuyé l’impact bénéfique des humanoïdes sur les patients.

Laisser une réponse

Your Name (required)

Your Email (required)

Subject

Your Message

css.php
error: Oups !