Transports sanitaires : qu’entend-on par TPMR ?

Transports sanitaires : qu’entend-on par TPMR ?

600 335 Alice Renucci

Le TPMR concerne les transports adaptés aux personnes à mobilité réduite. Par cela, on entend les sujets en situation de handicap, équipés d’un fauteuil roulant manuel ou électrique, ou plus généralement les individus rencontrant des difficultés pour se mouvoir. Depuis 2014, une réglementation renforce et facilite l’accessibilité, la sécurité et les déplacements des personnes affectées par un handicap.

Ainsi, le TPMR concerne trois types de véhicules :

  • les véhicules qui appartiennent à des particuliers, utilisés à usage personnel : on compte dans cette catégorie les voitures munies d’un marchepied latéral, les minibus aménagés ou encore les fourgons avec rampe d’accès et plateforme élévatrice.
  • les véhicules à usage professionnels, rattachés au service public : il s’agit des sociétés de transports sanitaires, ambulances, taxis conventionnés ou encore VSL.
  • les véhicules à usage professionnel qui ne dépendent pas du service public. On entend par là les véhicules qui dépendent des Ehpad, des maisons de retraites, des cliniques et autres organes privés.

La notion de TPMR impose certaines modalités :

  • l’application d’une sécurité pointue : les véhicules doivent être munis d’une ceinture de sécurité homologuée pour les personnes en fauteuil roulant,  d’un système d’arrimage ou encore de trois points d’ancrage pour la ceinture de sécurité, par exemple.
  • une signalétique davantage présente et visible de jour comme nuit : entre autres les rampes d’accès doivent avoir un marquage spécifique.
  • le véhicule requiert des dimensions intérieures minimum.
  • la présence de l’Isofix, une norme d’ancrage des sièges :  souvent destinée aux enfants, elle doit être appliquée à l’ensemble des places du véhicule.

 

Crédit photo : https://aouadis-company.com/transports/

Laisser une réponse

Your Name (required)

Your Email (required)

Subject

Your Message

css.php
error: Oups !