Coupe du Monde : entre violence et festivités

Coupe du Monde : entre violence et festivités

640 360 Alice Renucci

Ce week-end fut chaud, beau et grand pour la France. Samedi 14 Juillet  : orchestre et feu d’artifices  rendent hommage au pays. Le lendemain matin, non  loin de la Tour Eiffel, il semblerait qu’une tempête ait saccagé la capitale. De nombreux détritus jonchent sur le sol, difficile de croire que des poubelles n’étaient pas à proximité… Les rues resteront intactes : le pire est à venir. 

Un réveil dominical hors-norme

Quelques heures après le lever du soleil, les klaxons retentissent. La même zone se remplit. Les gens fêtent. Ils n’attendent qu’une chose : 17h le coup d’envoi de la finale de la Coupe du Monde. La France va affronter la Croatie.
Il est à peine 11h au Champ de Mars et la foule envahit les rues (on pourrait croire à un remix de Walking Dead). La fan-zone ouvre à 13h. Des masses de personnes se ruent vers les barrages de contrôles, quitte à en renverser certains. Une heure après, le lieu qui devait accueillir 90 000 personnes annonce complet. Les portes se ferment. Les policiers usent de bombes lacrymogènes pour disperser la foule. Le match commence dans trois heures : un mélange de fête et de violence se prépare.

Au grand bonheur de tous, la France remporte la victoire : 4-2 contre la Croatie. La nation heureuse exprime sa joie. La fête bat son plein dans l’ensemble du pays et notamment sur les Champs-Elysées.
Cependant, cette victoire s’apprête à être terni par une multitude d’accidents.

Un week-end où « fête » rime avec « violence »

Le ministère de l’Intérieur recense ce lundi un total de 292 personnes placées en garde à vue dans toute la France. Aussi, quarante-cinq policiers subissent des blessures au cours d’incidents.

Par ailleurs, la victoire des Bleus engendre deux accidents mortels. À Annecy (Haute-Savoie), un homme d’une cinquantaine d’années a trouvé la mort en plongeant dans un canal avec une trop faible profondeur d’eau. Aussi, à Saint-Félix (Oise) un automobiliste fêtard décède après avoir encastré sa voiture dans un arbre.

Au-delà des accidents meurtriers, de nombreuses personnes  ont été blessées : des enfants et des passants heurtés par des conducteurs, un spectateur touché par un pétard, une femme hospitalisée après avoir chutée d’un pick up, et bien d’autres.

Les accidents involontaires sont nombreux, les violences volontaires le sont aussi. Les voitures incendiées se comptent en masse : 24 pour le département de la Seine-Saint-Denis par exemple. Aussi, on compte suite à ce week-end de nombreux vols. Le drugstore Publicis des Champs-Elysées a été pillé par des casseurs. Une trentaine d’individus y ont pénétré avant 22h pour s’emparer notamment de boissons alcoolisés avant d’être dispersés par les forces de l’ordre. Dans le même quartier, au moins deux autres supérettes ont également fait l’objet de pillage.

 

Terminer un si beau week-end sur des données si sanglantes demeure bien triste. Les Bleus méritaient un sacre digne de la France, où la joie bannit la violence. Pensez à vous amuser mais n’endeuillez pas des milliers de français.

 

 

Crédit vidéo : https://www.lemonde.fr/mondial-2018/video/2018/07/16/coupe-du-monde-2018-des-images-de-violences-apres-la-finale_5332202_5193650.html
Crédit photo : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/coupe-du-monde-les-festivites-gachee-par-des-incidents_2025671.html

Un commentaire

Laisser une réponse

error: Oups !