Grippe : après avoir causé 2 800 décès, l’épidémie recule peu à peu

Grippe : après avoir causé 2 800 décès, l’épidémie recule peu à peu

729 487 Alice Renucci

L’épidémie de la grippe a fait des ravages cette année. Le virus inquiète les instances sanitaires. Toutefois, l’organisme Santé publique France note une nette diminution des hospitalisations et consultations liées au syndrome.

Le pire est derrière nous

La grippe cause 2 800 décès

En cette fin de mois, la grippe reste une cause importante d’hospitalisations. Cependant, la situation semble s’arranger. L’agence Santé publique France pratique une veille hebdomadaire sur l’épidémie. Elle estime que l’apogée du virus a « probablement été atteint dans toutes les régions de France métropolitaine ».
Actuellement, l’agence sanitaire a relevé 2 800 décès liés directement au virus dont 87 % chez les individus de 75 % et plus.

grippe

Le virus frappe depuis novembre. Dès lors, 1 181 cas ont été admis en réanimation, dont 163 la semaine dernière. Sur l’ensemble de ces admissions, 117 personnes sont décédées. On recense 3 enfants de moins de 5 ans, 43 personnes de entre 15 et 64 ans, et 71 patients de plus de 65 ans.

grippe

Les personnes âgées particulièrement concernées

La semaine passée, environ 11 000 personnes se sont rendues aux urgences suite à des symptômes grippaux. Un constat en baisse puisque la semaine précédente on notait 14 000 visites. Ainsi, les consultations ont diminué mais les hospitalisations ne sont pas en reste. Elles sont effectivement passées de 2 233 à 2 137. Elles concernent « particulièrement les personnes âgées de 75 ans et plus (53%) et les enfants de moins de 5 ans (12%) ».

Hors du secteur hospitalier, les consultations auprès de médecins généralistes ont également chuté, soit de 23 % en une semaine.

grippe

L’efficacité du vaccin remise en cause

Chaque année, des personnes à risque de complications face au virus de la grippe, se font vaccinées. Suite au nombre de décès important, l’efficacité du vaccin est remise en cause. Selon Santé publique France, la majorité des virus grippaux sont de nature A(H3N2). Ce type semble résister au vaccin, notamment chez les plus vulnérables. Auprès de ces derniers, le vaccin est efficace à hauteur de 65% contre le virus A(H1N1) mais seulement à 21% face au A(H3N2).

Privilégier les gestes d’hygiène

grippeSi la vaccination semble relativement fiable, certains gestes d’hygiène ne sont pas à délaisser. En somme, l’agence rappelle qu’il est préférable d’éternuer dans le creu de son coude plutôt que dans ses mains et de laver ces dernière fréquemment. Elle conseille également l’usage de mouchoirs jetables et le port d’un masque en cas de syndrome grippal.

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : https://gestes-barrieres.fr
Subbotina Anna – stock.adobe.com
Santé publique France

Laisser une réponse

Your Name (required)

Your Email (required)

Subject

Your Message

css.php
error: Oups !